Activité de soutien

Le Festibric a été une journée incroyable!

By 15.09.2021No Comments

Le 4 septembre dernier, La Brique a célébré les 20 ans de l’association, lors d’une journée d’animations et de musique qui a ravi les participant-e-s.

Marie Murisier, responsable des événements au comité de La Brique Suisse, raconte.

Quelle journée intense, nous avons vécu!

Tout d’abord la compagnie Sept’ainsi nous a proposé une animation de jonglerie, suivie d’un spectacle très frais et plein d’énergie, mêlant jonglerie, diabolo et poï. La grande salle de Chardonne, où s’est déroulé le Festibric, était remplie de spectateurs enthousiastes.

C’était le coup de chaud en cuisine pour fournir des croque-monsieur pour les enfants affamés, et voilà que les plombs de la cuisine nous lâchent. Heureusement l’équipe d’organisation a cherché des solutions calmement: quelques fils électriques tirés au travers de la grande salle et c’était reparti!

Puis Anaelle et Vincent nous ont tenu en haleine avec des chants tout en nuances et en subtilités. L’un comme l’autre nous ont transmis beaucoup d’émotions. Un beau succès pour ces deux jeunes artistes!

En début d’après-midi, Jesse nous a proposé deux contes, deux univers différents. Son jeune public a littéralement bu ses paroles.

Venus de Genève, les Dixie Alligators ont amené une belle énergie en proposant du vieux jazz et des interprétations des plus grands compositeurs.

Les festivités se sont poursuivies en début de soirée avec le chanteur-compositeur Abdoulaye Kouyaté. La chaleur de la salle nous a poussé à l’écouter à l’extérieur. C’est donc sur la terrasse, les platanes nous gardant le son presque comme dans une salle, qu’il nous a enchantés de ses rythmes mandingues. C’est le roi de la Kora, cet instrument aux sonorités chaudes avec des basses magnifiques. Le public de plus en plus nombreux était envouté. Le succès fut total et les applaudissements chaleureux. Alexandre Cellier, à peine arrivé, s’est mêlé aux harmonies de la kora pour des jam sessions magnifiques entre les deux artistes. Avec des instruments loufoques, Alexandre Cellier arrive toujours à tirer de superbes sons.

Lors d’une pause musicale, Myriam et Adjima ont donné des nouvelles de La Brique au Burkina Faso et partagé la vision qu’ils ont pour la région de la Tapoa bien malmenée actuellement. Adjima nous invite à rêver du renouveau africain.

Alexandre Cellier, musicien célèbre et si généreuse en temps et en qualité a clôturé la soirée avec un magnifique concert. Avec différents instruments, il a emmené le public dans toute sorte d’univers et de cultures. On a voyagé sur des airs celtiques, amérindiens, et d’ailleurs encore, des airs doux, propices à la rêverie, des airs entrainants. Rapidement trop nombreux pour se tenir sous les platanes, le public s’est mis à danser sur la route derrière la scène; Alexandre se mêlait à ses danses. Abdoulaye est encore revenu pour quelques morceaux. Ces artistes nous ont tant donné ce soir là. Quelle générosité! La qualité d’écoute du public démontre le plaisir à suivre leurs merveilleuses prestations. Quelle soirée intense, les petits dansant avec les plus grands!

On a fêté. On a bien fêté les 20 ans de La Brique Suisse! C’est le coeur gonflé d’une si belle journée que nous terminions ce Festibric. « Longue vie à La Brique », comme l’improvisait Alexandre Cellier.

La Brique remercie ici Marie Murisier, Sylvie Moura, Hans Hofer et Myriam Miampo pour l’organisation de ce Festibric, ainsi que les bénévoles venus donner un coup de main fort apprécié durant toute la journée. Merci également aux personnes qui ont participé à la fête et profité de l’occasion pour adresser un don en faveur de La Brique au Burkina Faso. Merci à la commune de Chardonne pour le prêt de la salle ainsi qu’aux personnes qui ont soutenu ce projet.