AGIR main
dans la main

La Brique œuvre en faveur des populations les plus démunies du Burkina Faso

La Brique croit en la détermination des Burkinabè à actionner les leviers nécessaires aux fondements de leur avenir.

Des Actions en cours au Burkina Faso

La Brique lutte contre la pauvreté et le fatalisme au Burkina Faso. Elle croit en la détermination de celles et ceux que l’on nomme les “Hommes intègres”. Les enfants et les jeunes sont au coeur de nos préoccupations. L’accueil d’enfants en bas âge, orphelins suite au décès de leur mère en couche, est l’action historique de La Brique: le Centre Sanor est toujours en fonction en périphérie de Ouagadougou et accueille une vingtaine d’enfants en attente d’être replacés dans un cadre familial sécuritaire. Nos autres actions se déroulent à l’Est du pays, dans une région qui connaît de nombreuses difficultés auxquelles nous répondons par des actions menées avec les populations locales: accès à l’eau, à l’éducation, aux soins, ou encore sécurité alimentaire. L’affiliation de La Brique à la Fédération vaudoise de coopération au développement (Fedevaco) permet de développer ce volet de nos activités.

Construction d’un centre de santé

Le Centre de santé et de promotion sociale de Barpoa permet aux habitants de neuf villages d’accéder à des soins, et en particulier aux femmes d’être suivies durant leur grossesse et lors de l’accouchement.

Soutenir le village de Kogdangou

La Brique accompagne la population de Kogdangou, un village de la Tapoa d'environ 1400 habitants, dans un processus d’amélioration de ses conditions de vie, en particulier de celles des enfants.

Sport et prévention

Assainissement de 13 villages de la Tapoa

Dans la province de la Tapoa, l'accès à l’assainissement est très faible. La Brique a pour projet de doter 1300 familles de latrines privées.

Accueil d’orphelins au centre Sanor

Chaque année, une vingtaine d'enfants sont accueillis au centre Sanor suite au décès de leur mère en couche. Ils reprennent des forces avant de retrouver un cadre familial sécuritaire.

Soutien de l’école primaire de Bobomondi

Grâce à l'école Yonli Tapoa, construite à Bobomondi, La Brique permet à quelques 400 enfants d’accéder à l’éducation.

Essayer d’être un arc-en-ciel dans le nuage de quelqu’un.

Maya Angelou

DES ACTIONS MENées à bien DEPUIS 20 ans

Les premiers projets, réalisés à l’Est du Burkina Faso, ont concerné le village de Bobomondi, où La Brique a ouvert une école primaire, l’école Yonli Tapoa. Très rapidement, d’autres projets ont été mis en place à la demande des villageois, pour faciliter la scolarisation des enfants, en particulier des filles, et pour améliorer leurs conditions de vie. Forte de cette expérience, La Brique s’est spécialisée au fil des ans dans la mise en place de projets basés sur le diagnostic communautaire des populations soutenues.

Action et diagnostic communautaires

Le concept d’action communautaire conduit La Brique à mener chacun de ses projets sur la base d’un diagnostic communautaire effectué par les populations soutenues.

Ce diagnostic permet d’avoir une meilleure vision et une meilleure connaissance de la nature des dysfonctionnements, des problématiques à résoudre et de leurs origines. Il permet également de relever les potentialités et les vecteurs de changement.

Le diagnostic communautaire suscite le partenariat, provoque la dynamique et initie l’action.

La Brique s’est fixé pour objectif de travailler avec les communautés locales et de les accompagner afin qu’elles bâtissent elles-mêmes les fondements matériels et immatériels de leur avenir.

“L’action communautaire désigne les efforts collectifs déployés par une communauté en vue d’accroitre leur maîtrise des déterminants de leur qualité de vie et d’améliorer ainsi cette dernière. (…) La notion d’octroi de moyens d’agir à la communauté est étroitement liée à la définition de l’action communautaire pour la santé.”