Soutenir Bobomondi

Améliorer les conditions de vie des enfants et des familles du village

Bobomondi, commune de Tansarga

2009-2016

Achevé
CHF 12'500

1500

personnes touchées

grâce à ces actions

Le premier objectif de La Brique à Bobomondi a été de lutter contre l’illettrisme et la déscolarisation. Mais l’amélioration des conditions de vie du village s’est très vite avérée nécessaire. La construction d’un forage et d’une banque de céréales sont les réalisations majeures effectuées dans ce village pour y remédier.

Lutter contre les maladies hydriques et la sous-alimentation

Suite à la construction de l’école primaire Yonli Tapoa, La Brique a souhaité poursuivre son soutien au village de Bobomondi.
Entre 2009 et 2016, les parrainages de développement ont permis d’améliorer les conditions de vie dans le village. En premier lieu, l’eau potable a été rendue plus accessible grâce à une forage construit près de l’école. Par la suite, la mise en place d’une banque de céréales a contribué à lutter contre la faim et la malnutrition dans ce village.

Rendre l’eau potable accessible

L’une des difficultés principales du village de Bobomondi est le manque d’eau, car l’unique source disponible tarit en saison sèche. Pendant les saisons de pluies, les populations rurales du Burkina Faso consomment l’eau des mares.

La consommation d’eaux souillées comporte de multiples conséquences néfastes (diarrhée, vers de Guinée, amibiases diverses, etc.) qui affectent la santé des populations.

La construction d’un forage près de l’école Yonli Tapoa permet aux élèves et aux villageois d’accéder à un point d’eau potable.

Le forage a été réalisé en 2011.

Lutter contre la faim et la malnutrition

Il y a quelques décennies, les cultivateurs de Bobomondi stockaient leurs récoltes dans des greniers construits en argile rouge, d’où le nom du village qui signifie greniers rouges. Malheureusement de nos jours, les sols ne suffisent pas pour l’ensemble de la population et sont moins productifs. Pour de nombreux villages, il n’est jamais sûr que les récoltes suffisent à nourrir la famille d’une année à l’autre.
Les récoltes doivent servir à nourrir la famille mais aussi à satisfaire les besoins financiers du moment, ce qui amène plusieurs paysans à vendre une partie de leur production à un prix dérisoire pendant les récoltes. Durant la période de soudure (juillet-août, les mois les plus difficiles), le prix de ces mêmes céréales double pratiquement. Une banque de céréales contribue à résoudre cette inégalité.

La banque de céréales permet d’acheter des céréales pendant les récoltes et de les stocker en attendant de les revendre à un prix social pour les familles.

Ce projet a été réalisé en 2012.

Autres projets de La Brique à Bobomondi

  • Construction et financement de l’école primaire Yonli Tapoa (depuis 2001)
  • Extension de l’école avec une salle de classe supplémentaire, une bibliothèque et une salle d’étude (2012)
  • Construction du collège Yentchabli avec internat, remis à l’Etat (2016)
  • Installation de panneaux solaires sur les toits de l’école et du collège (2019)
Bobomondi en images