Centre de santé

Faciliter l’accès aux soins et à la prévention pour neuf villages de la Tapoa

Barpoa, commune de Diapaga

2019-2021

Construction terminée. Suivi en cours.
Env. CHF 302’000

8000

personnes ont accès aux soins

grâce à cette action

L’objectif de la construction d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS) est de permettre aux habitants de neuf villages d’accéder à des soins, et en particulier aux femmes d’être suivies durant leur grossesse et lors de l’accouchement.

Accroître l’accès aux soins pour tous

Le projet de construction d’un CSPS est issu d’un diagnostic communautaire et répond aux besoins de neuf villages: Barpoa, Tiapandi, Tanfulkuna, Tanoa, Bagali, Konkonfoaga, Nassobdi, Kanda I et Kanda II.

La Brique, grâce au soutien de la Fedevaco, de la fondation Gertrude Hirzel et de la Ville de Genève par le biais de l’association Ingénieurs et architectes solidaires (IAS) et à la générosité de donateurs privés, finance la construction. L’Etat burkinabè s’engage à assurer le fonctionnement du centre de santé.

Le Centre de santé et de promotion sociale de Barpoa a été remis à l’Etat le 18 décembre 2020. La Brique reste impliquée dans ce projet et assurera un rôle de veille durant les premières années de mise en service. (voir actualité du 24 décembre 2020)

Engagement des autorités et des communautés

Les autorités locales ont accueilli très positivement le projet qui entre tout à fait dans le programme national du Ministère de la santé visant à accroître l’accès aux soins pour tous.

L’Etat burkinabè s’engage à apporter à La Brique une aide sur le plan technique dans la phase de réalisation de ce projet et à fournir le personnel médical nécessaire au bon fonctionnement du CSPS après sa construction.

Les populations bénéficiaires s’engagent activement dans ce projet en faisant don de leurs terres et en contribuant à la mise en œuvre par le déblaiement à la main du site de l’ouvrage.

Les villageois se sont organisés en association locale de développement (ALD), en vue de faciliter l’effort de mobilisation populaire que nécessite un tel projet. Cette association vise à créer une vraie dynamique autour du CSPS, qu’elle maintiendra dans sa phase d’initialisation, pendant sa réalisation, durant son exploitation et en vue de sa pérennisation.

Les infrastructures

Le CSPS de Barpoa est construit sur un terrain de six hectares. Il est équipé d’un forage et d’un château d’eau.  Des plaques solaires servent à l’éclairage de tous les bâtiments.

Le centre de santé comporte:
  • un dispensaire
  • une maternité
  • quatre logements pour le personnel
  • des latrines
  • une cuisine
  • un hangar
  • une pharmacie dotée en médicaments essentiels génériques
  • un incinérateur de déchets biomédicaux

Aussi haut qu’un oiseau vole, il finit par se poser.

Proverbe africain

Lutter contre la mortalité maternelle et infantile

Les taux de mortalité infantile et maternelle sont élevés dans la province de la Tapoa

  • Le projet, à travers ces nouvelles constructions, ses équipements, ses activités de sensibilisation et de formation, permet de réduire ces taux de façon significative.
  • Le programme de PCIME (prise en charge intégrée des maladies de l’enfant) contribue à la réduction du taux de mortalité infantile.
  • Les campagnes de sensibilisation permettent aux femmes d’améliorer leurs connaissances sur la planification familiale, les infections comme le VIH, ainsi que sur les cancers féminins, leur prévention et leur diagnostic.
  • L’accès à l’information sur la planification familiale a pour conséquence un espacement des naissances.
  • L’amélioration de l’accessibilité aux soins assure un meilleur suivi des grossesses et favorise les accouchements dans les centres sanitaires, ce qui permet de réduire la mortalité maternelle liée aux complications des accouchements à domicile ou des grossesses pathologiques non suivies.

Conditions de vie avant la construction du CSPS

Le manque d’une structure sanitaire et d’un personnel de santé dans un rayon de dix kilomètres engendre une réelle souffrance pour les populations concernées.

La distance qui sépare les villages des centres de soins les plus proches est comprise entre 15 et 22 kilomètres, à parcourir le plus souvent à pied, à vélo ou à moto sur des routes en piètre état. De plus, ces villages sont entourés par des rivières qui rendent l’accessibilité des soins impossible pendant la saison des pluies.

Lors de la pose de la première pierre du CSPS, une femme a pris la parole pour exprimer sa reconnaissance envers La Brique et expliquer le bénéfice de cette structure en particulier pour les femmes enceintes (suivi de la grossesse et accouchement).

Le centre de santé en images