Brique BurkinaEducation

Un toit pour les élèves déplacés internes à Diapaga

By 17.09.2021No Comments

La situation sécuritaire au Burkina Faso est de plus en plus difficile. Officiellement, on compte 1’423’378 personnes déplacées internes, accueillies dans 274 communes réparties dans les 13 régions du pays. On ajoute à cela 20’829 sinistrés provenant de 22 communes du pays.
(Ces chiffres sont issus du point presse du 13.09.21, donné par Madame Hélène Marie Laurence ILBOUDO/MARCHAL, Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire)

Fuir son village pour poursuivre sa scolarité

La commune de Diapaga, où La Brique intervient, enregistre aussi bien des déplacé-e-s internes que des personnes sinistrées. 178 écoles de la province sont fermées, dont celles de Bobomondi. Tous les élèves qui le peuvent viennent à Diapaga pour poursuivre leur scolarité. Les classes sont surchargées et un gros problème de logement se pose pour ces élèves venus des villages. La Direction provinciale de l’action sociale et humanitaire est dépassée. Ainsi, toutes les ONG intervenant dans la province ont été interpelées pour la prise en charge de ces déplacés.

Grâce à un don spécifique, La Brique va pouvoir loger des élèves déplacés

L’équipe locale de La Brique Burkina s’est tournée vers Myriam et Paul Miampo qui possèdent un terrain à Diapaga: une maison de près de 400 m2 y est bâtie. Mais la maison n’avait pas encore de toiture. Au vu de l’urgence, il a été convenu que La Brique puisse participer aux frais des travaux de cette maison, afin d’y accueillir les élèves déplacés. Grâce au soutien d’un généreux donateur, La Brique Burkina travaille donc afin que cette maison soit habitable pour la rentrée.

La situation sécuritaire est de plus en plus préoccupante, les conditions de vie des populations insoutenables. La Brique est toujours à la recherche de solutions pour accompagner les populations du Burkina Faso.
Merci pour votre aide!